-->

vendredi 6 septembre 2013

Bolivie - Trek de El Choro

Nous voici arrivé en Bolivie. Une fois de plus nous avons eu le droit à un passage frontière terrestre... Décidément c'est plus confort en avion. Cette fois-ci c'était le jeu de piste. Rien de marqué, rien de précisé et deux grandes files d'attentes. Il était possible de rentrer en Bolivie sans même un coup de tampon, personne ne nous en aurait empêché. Connaissant l'amende à payer... nous avons tout de même préféré prendre un peu de temps pour obtenir ce petit coup de tampon.
Après avoir passé cinq minutes dans la première file, on se rend compte que tout le monde a une petite feuille verte... C'est bien ça, il faut faire vingt minutes de queue dans l'autre file pour avoir le droit au petit papier, puis une bonne demi-heure de plus dans l'autre. Mis à part ce petit tâtonnage, nous nous en sommes plutôt bien tiré. Nous avons aussi eu le droit à un contrôle de police mais le pire a été évité. Ces messieurs cherchaient des "faux billets". Heureusement pour nous, nous avions pris connaissance de cette technique qui consiste à trouver tous les billets "faux", de manière à devoir les "confisquer". Evidemment, de beaux billets de banque américain, retiré dans un distributeur tout ce qu'il y a de plus officiel, auraient eux aussi été suffisamment louches pour être "confisqués". Du coup, c'est les mains dans les poches, sans un radis, que nous avons traversé la frontière. Au contrôle de police c'est tout naturellement que je les ai laissé fouiller mon portefeuille. Ces messieurs, très "rassurés" que je n'ai pas de fausse monnaie m'ont laissé passer et se sont tournés vers les prochains touristes...


Nous arrivons donc à La Paz, capitale de Bolivie. Malgré des mois et des mois d'entrainement estomacal, la nourriture du premier restaurant que l'on teste le soir même aura raison de Laetitia. Une intoxication alimentaire qui se transforme en gastro. Vive la salmonellose et les mains sales! Soit j'ai un système digestif plus lent, soit j'ai suivi le virus de Laetitia... quoi qu'il en soit nous nous retrouvons deux jours plus tard tous les deux avec une maladie nous clouant à notre lit d'hôtel durant cinq jours. Du costaud ce petit virus!

La visite de La Paz aura donc attendu que l'on puisse être un peu plus autonome de notre chambre d'hôtel et de ses toilettes. En se promenant dans le centre, on y trouve une capitale très fouillis, pleine de petites rues très embouteillées. Les véhicules qui circulent n'étant pas tout jeune, il y a souvent de bonnes bouffés de peau d'échappement à respirer en chemin pour nous pauvre piéton. Lorsqu'on s'écarte du centre ville pour prendre un peu de hauteur, on y trouve la vue que vous avez sur ces photos. Je dois avouer qu'après avoir visité Arequipa et Cuzco au Pérou... Cette capitale de Bolivie fait un peu triste... 


C'est donc après un petit régime forcé et une visite rapide de La Paz que nous nous lançons sur un nouveau trek en reprenant doucement nos forces : El Choro

EL CHORO


Le trek de El Choro, c'est un concentré des Andes de Bolivie en un seul trek de trois jours. Au programme, nous allons grimper dans des montagnes enneigées jusqu'à 4860m, soit 50 mètres au dessus du Mont Blanc!!! Puis redescendre progressivement de plusieurs milliers de mètres jusqu'à nous retrouver dans une jungle humide. 


Que dire de ce trek? Une vraie partie de plaisir! Malgré une seconde journée un peu longue, une vraie balade comparé au Trek de l'Inca. Un chemin facile et des paysages sompteux que je vous laisse le soin d'apprécier. 



L'anecdote du trek... Ou plutôt l'événement! Une fois les hauteurs du Mont-Blanc dépassées, à plus de 4860 mètres d'altitude, j'ai profité d'un paysage merveilleux et de l'amour de Laëtitia pour les montagnes et me suis lancé... Je l'ai demandé en mariage et elle a dit oui!





Un chemin sur le début un peu glissant... un peu serré... avec un peu un précipice à côté... Mais tout c'est bien passé!



Pas grand chose à dire d'autre sur ce trek, mis à part qu'il s'est déroulé dans de superbes conditions. Je laisse simplement regarder les photo jusqu'au prochain post...











Un pont suspendu dans la jungle...


1 commentaire:

  1. Félicitations pour cette demande en altitude :)
    La gastro c'est pas tip top mais apparemment La Paz a l'air moins mignonne que d'autres villes que vous avez traversées, donc c'était peut-être pas trop dommage..?
    Pour les passages étroits, ils mettent pas de rambardes dans leurs montagnes?

    RépondreSupprimer