-->

mardi 24 mai 2016

samedi 21 mai 2016

Tonsai Beach & Railay beach proche de Krabi

Tonsai & Railay

Après plusieurs jours passés sans air sous le soleil de plomb de Chiang Mai, l'appel de la mer se faisait sentir. Petit pincement de devoir partir avant la célébration de Songkran (problème de planning), mais la vue de la mer fait vite oublier ce désagrément.

Après un avion et un taxi à 600 baht (pas de bus public), c'est l'heure de la traversée en Long-tail boat vers la plage de Railay. Le Lonely planet proposait aussi de prendre un pied à terre à Krabi à la place pour être plus "mobile", mais n'ayant que trois/quatre jours, autant aller directement farniente sur une plage paradisiaque. 


vendredi 22 avril 2016

Les temples de Chiang Mai

Chiang Mai

Visite des différents temple de Chiang Mai par plus de 40°c. Heureusement, Sangkran a pris un jour d'avance! Du coup, un petit saut d'eau toutes les 5 minutes pour rester frais.


mardi 12 avril 2016

Thailande - Chiang Mai

Chiang Mai

Après 24h passées dans 3 avions et 4 aéroports, l'arrivée à Chiang Mai est plus que bienvenue. Plus grand chose dans le gilet, mais suffisamment pour trainer jusque dans le marché de nuit à la recherche d'un  petit boui-boui où manger. 


Sourire accueillant



Promenade colorée

jeudi 16 janvier 2014

lundi 13 janvier 2014

Chili - Désert d'Atacama et Santiago

Nous finirons notre périple bolivien par la ville d'Uyuni. Mis à part être un point de départ et d'arrivée des tours dans le Salar, cette ville n'a pas beaucoup d'attrait. Du vent avec beaucoup de poussière, ambiance fantomatique et des ordures qui trainent un peu partout, des hôtels hors de prix… il y a mieux. Nous ne trainons donc pas et prenons le premier bus de nuit pour le Chili! Nous sommes maintenant de vrais routards, toujours prêt à toutes les éventualités! Bonne chose que nous ayons prévu manteaux, polaire et duvet dans le bus… La traversé de la frontière se faisant par les montagnes, la température dans le bus (qui avait peu ou pas de chauffage) atteint vite les températures négatives, la glace sur les vitres en témoignant. Nous arrivons sans encombre au levé du jour à ce petit poste frontière. Au beau milieu d'une chaine de montagnes, le cadre est splendide! Heureusement car, si cette frontière n'a rien eu de stressante, elle aura tout de même été une des plus longues à traverser. Deux heures avant que le poste frontière bolivien ouvre, puis une heure de queue pour être fouillé, puis rebelote côté chilien… Attente pour la fouille, puis pour le tampon… Nous avons bien du mettre cinq heures à traverser! Mais puisque nous étions peu nombreux à la frontière, que tout le monde attendait comme nous, que notre bus nous a accompagner des deux côtés de la frontière… Cela a au moins eu le mérite de ne pas être stressant.

Désert d'Atacama

Après une petite connexion, nous arrivons vite à San Pedro de Atacama, ville touristique à la vibe hippie. Ici, tout est construit autour du tourisme. C'est donc une succession de boutiques, de restaurant, d'hôtel et de tour opérateurs qui se succèdent dans la ville. A ceci s'ajoute un premier ressenti, le pays semble effectivement plus riche. Les prix sont plus élevés mais le standing aussi. L'hôtel dans lequel nous sommes restés est un exemple de propreté, l'eau chaude coule à flot, les restaurants alentours proposent de la nourriture variée et raffinée… Et nous en profitons pour boire nos premières bouteilles de vins chiliens! Ca démarre plutôt pas mal!


(suite)

samedi 11 janvier 2014

Quatre jours de treks dans le désert d'Uyuni

A la frontière entre la Bolivie et le Chili, on trouve le désert d'Uyuni et avec lui, un concentré de paysages plus extraordinaire les uns que les autres. 


(suite)

Bolivie - Sucré et son carnaval digne des plus grands!

Les dernières semaines de ce voyage, lors de nos temps libres, nous avons privilégié l'organisation de notre retour et aussi, l'instant présent. Le blog est donc un peu passé à la trappe. Maintenant bien rentré, à l'aube du démarrage d'une nouvelle vie professionnelle, il est temps de reprendre la plume et de finir d'immortaliser ce voyage.

Petit rappel, nous revenons de la jungle de Rurrenabaque où nous avons eu de nouveau la bonne idée de prendre l'avion pour en repartir. Dans la salle d'attente avant le décollage, nous croisons d'autres voyageurs qui eux ont préféré le bus à l'aller. Soucieux de notre image d'aventurier, nous précisions que l'avion n'est tout de même pas de tout repos et que ce petit coucou va nous faire faire de jolies montagnes Russes au dessus des piques enneigés. Nous sommes évidement passés pour des princesses. Leur bus des année 60 avec des traces de rouilles et des sièges avec des ressorts aux fesses qui ne s'inclinent pas a mis... plus de 18 heures à l'aller… mais ce n'est pas tout… la route empruntée était digne des pires films d'aventures! Chemin de terre caillouteux étroit à flan de montagne, il y a une photo du bus, passant proche d'un précipice… sur trois roues… Même les locaux faisaient des signes de croix. Moi je dis vive les montagnes Russes! 
Si certains d'entre vous envisagent une virée sur Rurrenabaque, prenez l'avion!


J'arrête cette petite digression. Nous arrivons donc à Sucre, capitale culturelle dans bien des coeurs boliviens. L'alimentation en Bolivie ne nous réussissant qu'à moitié, nous prendrons plus de jours que prévu pour découvrir cette ville. 

dimanche 8 septembre 2013

La jungle et la Pampa de Rurrenabaque

Nous quittons pour quelques jours les hauteurs de La Paz pour nous diriger vers la jungle Amazonienne. Nous évitons le bus, qui a mauvaise réputation sur ce trajet, et optons pour l'avion. Cela fait un peu mal au budget mais on réduit le temps de trajet de 18 heures en bus à... Une heure! Plutôt agréable. C'est donc à bord d'un petit avion à hélices, qui nous aura fait faire les montagnes Russes, que nous atterrissons sur une belle piste en terre. Nous voici à Rurrenabaque, au milieu de la jungle. 


Ici, deux programmes s'offrent à nous : un trek dans la jungle à apprendre des techniques de survie et à faire en sorte de ne pas se faire manger, ou une balade dans la Pampa à bord d'un bateau. L'option jungle profonde m'intéressait beaucoup... mais les chances d'y voir des animaux étaient très faible. Du coup nous partons pour trois jour à bord d'un bateau à moteur sur les rivières de la Pampa, à mis chemin entre jungle et marais.