-->

vendredi 17 mai 2013

Temple de Borobudur : 8e merveille du monde

Plein d'énergie après notre break sur l'île paradisiaque de Weh, nous voilà repartie pour un long trajet à travers l'Indonésie. Je vous passe les différentes étapes d'avion, train, bus et autres tricycles de plusieurs jours, qui nous aurons permis d'atteindre Borobudur sur l'île de Java! Si une anecdote peut être, lors de notre départ nous avons retrouver le même vieux monsieur avec qui nous avions discuté à notre arrivée!  Du coup, il était tout désigné pour nous servir de guide dans la ville. Ce qu'il a pris beaucoup de plaisir à faire. Presque trop... Après nous avoir déposé à l'arrêt de bus, il est bien resté encore deux ou trois heures à discuter avec nous! Il ne voulait plus repartir! En somme, une belle rencontre.


Au cours de cette conversation, il y a eu une question assez amusante de sa part qui m'a bien rappelé l'écart culturel. Je ne sais pas comment, mais nous en sommes venus à discuter de Sauna. J'ai donc essayé de lui expliquer l'intérêt de celui-ci... dans les pays du nord de l'Europe... Concept difficile à appréhender pour une personne vivant sous 30° et cherchant sans cesse à se réfugier sous une clim. Puis petite digression sur les Hamams des pays un peu plus chauds...  Du coup, question logique de sa part, "comment appelle-t-on les endroits où l'on va pour avoir froid?" 
Le Sauna inversé... Si quelqu'un à une réponse à lui donner je suis preneur!


 

C'est donc après plusieurs jours de transport que nous posons nos bagages aux pieds du temple de Borobudur. Celui-ci étant pris d'assaut par des hordes de touristes locaux, c'est au levé du jour que nous avons du nous y rendre pour pouvoir en apprécier la sérénité. 



Ce temple bouddhiste est gorgé d'histoire. Notre guide a été une source d'information extra-ordinaire. Je vais vous en retraduire certaines, mais vous laisse à Wikipedia pour ceux qui souhaiteraient des informations ou des chiffres un peu plus fiables. Pour résumer simplement, l'ensemble de l'édifice a été construit en respectant les chiffres sacrés bouddhistes 3, 5, 7 et 9. Que ce soit la longueur, largeur, hauteur en mètres ou le nombre d'étages, de statuts ou de Stupa, ceux ci sont systématiquement le reflet de ces quatre chiffres.



Pour les références personnelles, moi qui ai toujours aimé les jeux d'aventures, ce temple m'a énormément fait penser à un décor de Zelda ou de Final Fantasy. La musique de fond des instruments traditionnels que j'entendais au loin renforçait encore plus cette idée.


Ce temple gigantesque à été commandé par un roi souhaitant rendre gloire à Bouddha en grande pompe. Après le voyage en Inde de plusieurs architectes qui se sont inspirés des techniques et des styles à leur source, il aura fallu plusieurs génération de travailleurs et sculpteurs pour finaliser cette dentelle. Il est dit que ceux ci travaillaient de leur plein gré avec plaisir contrairement aux pyramides d'Egypte. Ce temple avait un but éducatif. Chaque étage est recouvert de sculptures racontant la vie de bouddha, ainsi qu'une marche a suivre pour parvenir au Nirvana. Le premier niveau décrit tout ce qu'il ne faut pas faire (jeux, drogues, prostitution, etc.), le second celui de la vie de bouddha de sa naissance à sa mort ainsi qu'un guide de vie pour parvenir a une meilleure réincarnation, tandis que le troisième représente le nirvana (sans aucune sculpture puisque le nirvana est indescriptible).






Sur l'ensemble du temple on trouve des bouddhas aussi bien sur les murailles que dans les Stupas. Tous en position du lotus, ils diffèrent simplement par la position de la main droite.

Buddha à l'interieur d'une stoupa

 



Monstre protégeant le temple des mauvais esprits


Buddha sur les murailles




Vue la beauté du site, le tri de photo n'a pas été évident. Puisqu'il en vaut mieux trop que pas assez...






Stoupa sur le sommet du temple, chacune portant un bouddha en son sein


Anecdote du lieu : on trouve plusieurs bouddha ayant été décapités. Je demande donc au guide si cela est dû à du vandalisme ou a des séismes (courant dans la région à cause des volcans). Rien de cela! Le Roi de l'époque a du quitter la région précipitement à cause d'un soulevement du peuple. Avant son départ, pour remercier des amis et autres puissant des régions proches, il a fait décapiter plusieurs bouddha pour leur offrir leurs têtes. Ce geste, qui avec ma culture occidentale est étrangement perçu, est en réalité un cadeau d'une grande valeur et un porte bonheur. Heureusement pour le site, la plupart des bouddhas ont encore leur tête.



C'est ainsi que fini la visite de Borobudur. Seul statut de bouddha que nous n'aurons pu voir, c'est celle logée dans la stoupa principale au somment du temple. Cette statut sans visage, puisque personne ne doit être capable de représenter Bouddha au Nirvana, est enfermée avec  les cendres des différents membres de la famille royale.




Hormis la découverte de ce lieu fabuleux, cette visite a aussi été pour nous l'occasion de découvrir la passion des adolescents indonésiens pour les occidentaux! C'est à se prendre pour une star. L'ensemble des ados nous dévisagent sans cesse, pouffe de rire en se cachant le visage et, comble de la star mania, demandent s'ils peuvent être pris en photo avec nous. Au départ ça fait bizarre. Derrière certains occidentaux s'étant fait prendre au jeu, on peut voir parfois jusqu'à une dizaine d'ados en train de faire la queue pour avoir leur photo! D'après les explications du guide, ces personnes n'ont peut être jamais vu d'occidentaux ailleurs qu'à la télévision. Ils nous assimilent à des stars, ou tout du moins à des choses rares. Ces photos finiront imprimées sur les murs d'une chambre ou montrées avec fierté à des amis dans la cours du lycée. Le guide a avoué avoir lui même fait une collection de photo avec des occidentaux dans son plus jeune âge. Donc étrange... mais plutôt flatteur.
J'ai pour ma part limitée les séances photo (longue et fastidieuse). Maintenant, ne pouvant échapper à toutes, j'ai tout de même été accroché par un professeur d'anglais et sa classe. J'ai donc eu le droit à dix appareils photo différents et cinq téléphones portables. Qui sait... je vais peut être avoir ma place parmi d'autres sur le mur de cette classe d'anglais! Assez étrange comme idée...

4 commentaires:

  1. Je sais pas si vous avez recu mes autre message, mais cest superbe ^^ comme d'hab

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment magnifiques toutes tes images....cela donne une si grande envie de voyager...
    Continue de nous régaler Romu et pensées amicales depuis Dakar.
    LE FORT Marième

    RépondreSupprimer
  3. Est-ce que les visites sont toujours guidées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avions pris un guide pour avoir plus d'informations sur le site. Je ne l'ai pas regretté.
      Maintenant de mémoire, les guides ne sont pas obligatoires.

      Supprimer