-->

dimanche 7 avril 2013

Suite d'Apo Island...

Les fonds marins d'Apo sont présentés dans le Lonely Planet comme l'un des plus beaux sites de plongés des Philippines. Malheureusement l'île d'Apo a récemment essuyé l'humeur d'un ouragan qui a laissé des traces jusque dans le "sanctuaire marin". Du coup le site n'est pas aussi extra-ordinaire que prévu, mais laisse tout de même de très bons souvenirs! Surtout compte tenu de ma première rencontre avec des tortues de mer!!!


Une étrange sorte de méduse... on se croirait dans Abyss



 





Notre deuxième jour sur l'île aura été occupée par :

Une randonnée à la découverte de cette micro île 

En passant par le village

Etrange gestion des déchets pour cette île qui se veut écolo... en passant au milieu du village, on croise différentes personnes rassembler l'ensemble des détritus et y mettre feu. Explication : "nous faisons un peu de ménage dans le village"

 



Salle de classe plutôt aérée


Coiffeur sur la place du village


 

L'ascension


Vue du sommet


Autre village vue du sommet

Plages et bateaux...
 

 

Du snorkeling 


 

Une autre randonnée couché de soleil 


Il est maintenant temps de passer une dernière nuit agitée avant de repartir. Agitée en effet, si l'aspect très calme et silencieux de l'ile avec un couvre feux à 22h laisse tout d'abord espérer des nuits tranquilles, c'est sans compter sur l'activité sexuelle des voisins de chambré (les parois en bambou ne sont pas réputées pour leurs propriétés acoustiques) ou sur les messes religieuses chantés en bas de notre fenêtre. C'est la semaine sainte aux Philippines et ceux-ci très catho-chrétiens ne rigolent pas avec ça. Alors, c'est messe chantée tous les soirs, ma foie plutôt agréable à écouter, mais aussi exceptionnellement en ce dimanche une messe au levé du jour à 4h45!!! Ca ne laisse donc pas beaucoup de place au sommeil… 

Cela aura été la seule ombre au tableau paradisiaque de l'île d'Apo.


Le Resort


Vue de la chambre 


La chambre
 



En route pour une nouvelle plage...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire