-->

jeudi 21 mars 2013

Manila et ses Pick Pockets

En attendant de mettre à jour l'étape Japon, voici les premières images des Philippines et de sa Capitale Manila. Après un Tokyo propre, ordonné, sécurisé et d'une extrême politesse, le changement de décors est de taille! Ca sent le voyage!!!
Première impression : il fait chaud et humide, place aux tongs et aux goûtes de sueur! Le trajet en taxi de l'aéroport à l'auberge ressemblait plus à un rallye qu'à une promenade en ville. Ca klaxonne, ça double dans tous les sens, ça pile à la dernière minute... A côté le rond point de place de l'étoile à Paris parait civilisé.

Arrivé hier soir à bon port au Friendly's Guesthouse :

Terrasse de l'hotel

Vu du balcon


Après une bonne nuit de sommeil et avant de repartir demain pour des plages de sable fin, une visite de la capitale s'impose. L'ambiance est mixée entre extrême pauvreté, grands hôtels et gros 4x4 luxueux. Que serait une visite de Manille sans vous présenter leurs célèbres Jeepney, vieux bus mercedes pimpés à souhait vous emmenant aux quatre coins de la ville pour quelques Pesos.

Les fameux "Jeepney" philippins



Après avoir sillonné la ville jusqu'à la partie intramuros, petite pose culinaire locale à base de riz et de viande servie dans une feuille de bananier. Sa particularité : très sucré! Apparemment, d'après ce que le Lonely Planet nous dit, les philippins adorent rajouter du sucre partout. A en juger par le physique un peu bedonnant de la plupart d'entre eux ce n'est pas étonnant.



On poursuit jusqu'à la cathédrale...



Vu des quais depuis les remparts...


Et c'est tout pour aujourd'hui!

Il y aurait pu avoir plus de photo, mais il faut avouer que l'ambiance générale dans les rues de Manille ne met pas trop en confiance pour sortir son appareil photo à tout bout de champ. Cette journée c'est d'ailleurs même soldée par une tentative de pick pocketing sur le chemin du retour. Après avoir marché dans de nombreuses rues parsemées de gens très pauvres et de jeunes enfants mendiants, on a fini par tomber sur des mendiants actifs! A trois adultes, un me demande de l'argent en m'asticotant le bras pour détourner mon attention pendant que deux autres commencent à ouvrir mon sac à dos discrètement. Heureusement, mon entrainement parisien, et ses nombreuses occasions à observer nos petits roumains à l'oeuvre, est revenu à mon esprit et m'a fait donner un grand coup de sac!
Résultat j'étais bien en train de me faire visiter le sac à dos. Plus de peur que de mal, après ce moment de lucidité quasi instantané nos trois "mendiants" sont vite reparti sans n'avoir pu prendre quoi que ce soit.

Vu le niveau de pauvreté... c'était un à prévoir. 
Qui ne résisterait pas à la tentation d'un touriste fraichement débarqué dans une grande ville! ;)

Demain, nous partons pour Puerto Galera et ses plages paisibles... La vie est injuste pour certain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire